La sélection du mercredi !

 

 

Entre 1900 et 2000, elle en a vu des choses, Broum l’automobile ; elle en a connu des vies, de première voiture d’un riche baron à voiture de collection, en passant, entre autres, par taxi de guerre. Dans cet album, elle se raconte. Ce faisant, c’est l’histoire du XXème siècle qu’elle esquisse, mêlant petites histoires et grands événements. A chaque époque correspond, dans ce livre, ce qui pourrait être un tableau à part entière ; les peintures, pleines de détails, d’Eric Battut impriment une marque très personnelle à ce bel album ; exigeant, tendrement enrichissant.

Broum l’automobile d’Eric Battut aux éditions Autrement – dès 4 ans

 

 

La piscine, les enfants adorent, mais le cours de plongeon… Aïe, aïe, aïe ! Chacun a sa raison à lui d’appréhender l’activité. En jouant avec les mots, en en inventant un certain nombre, l’auteure évoque – avec une bonne dose d’humour – la peur, l’idée que l’on se fait – souvent sans raison concrète – de ce qu’on ne connait pas. Et si les dialogues ont une grande importance dans cet album, la part belle est également faite aux illustrations dont les couleurs vives véhiculent énergie et bonne humeur. Finalement, le « grand » saut n’est souvent pas aussi insurmontable qu’on veut bien se l’imaginer !

Jour de piscine de Christine Naumann-Villemin et Eléonore Thuillier chez Kaléidoscope – dès 3 ans

Publicités

Deux coups de coeur !

 

 

Sans le A, la carotte… fait crotte. Mais que fait le Bœuf sans son B ? Ou encore la Chouette sans son H ? C’est fou ce qu’une « simple » lettre peut changer ! Avec leur anti-abécédaire, Michaël Escoffier et Kris Di Giacomo proposent au lecteur, en jouant avec les mots, d’apprendre en s’amusant. Les textes et les illustrations sont en parfait accord : à la fois originaux et directs, simples et travaillés, poétiques et rigolos. Sans le A à de quoi ravir les petits et, comme souvent avec les albums de grande qualité, les grands également.

Sans le A de Michaël Escoffier et Kris Di Giacomo aux éditions Kaléidoscope – dès 4 – 5 ans

 

 

Dans les jupes de maman est un album drôle et sensible avec pour protagoniste un petit garçon… qui rêve de vivre dans les jupes de sa mère. Il en rêve si fort qu’à travers les pages, le lecteur le voit littéralement, physiquement, habiter celles-ci. Grâce à un dispositif bien trouvé, un système de petits volets en carton, les jupes se transforment tour à tour en voiture, discothèque ou autre toboggan. Il faut pourtant bien grandir, et se faire à l’idée qu’une maman peut aussi parfois porter des pantalons…

Dans les jupes de maman de Carole Fives et Dorothée de Monfreid chez Sarbacane – dès 3 – 4 ans

Vive la découverte !

 

Un nouveau rendez-vous sur ce blog : les conseils littérature jeunesse du mercredi ! Et voici les trois premiers albums sélectionnés pour vous :

 

 

C’est un abécédaire original, à la fois drôle et intelligent, que propose Janik Coat avec son « ABC bestiaire ». Au tout début, l’Ane Antonin est seul. Il observe d’un œil hAgard le lecteur. Arrive la Baleine Barbara. Puis Cyprien le Chien. A chaque page, une nouvelle lettre, un nouveau prénom, un nouvel animal. Joyeusement, petit à petit, l’espace se remplit et se colore. L’auteure s’amuse. Elle joue – et drôlement bien ! – avec ses adorables bêtes ; leurs regards, leurs positions et leurs places. L’enfant découvre – encore et toujours -, observe, apprend… en s’amusant. L’adulte à ses côtés également. Un livre terriblement charmant !

ABC bestiaire de Janik Coat chez Autrement – dès 2-3 ans.

 

 

C’est de découverte qu’il est également question dans « Et Eugène inventa la poubelle » ; un documentaire sous-titré : « L’histoire des noms propres devenus des noms communs ». Dimitri Delmas nous y fait rencontrer, entre autres, Messieurs Celsius, Jacuzzi, Frisbie, Poubelle, Zeppelin… Et si l’auteur fait correspondre à chaque personnage la découverte à laquelle il a donné son nom, il ne s’agit là que d’un point de départ pour ensuite offrir à comprendre le contexte historique de ladite découverte, son usage à travers le temps, son développement jusqu’à aujourd’hui. De quoi étonner et instruire, enfants et adultes.

Et Eugène inventa la poubelle de Dimitri Delmas chez Actes-Sud Junior – dès 6-7 ans.

 

 

Dernière découverte de la semaine, celle des animaux qui peuplent Un bois. Mulot, belette, biche, écureuil, vache… Du lever au coucher du soleil, Gwendal Le Bec accompagne avec douceur le lecteur au plus près de ces habitants, les saisissant « sur le vif ». Grâce aux grandes illustrations aux couleurs toujours très douces qui composent cet album, le lecteur a rapidement la sensation de se trouver réellement propulsé en pleine nature. Le texte se fait si discret qu’on l’imagine volontiers murmuré, comme pour ne pas déranger les hôtes du bois observés. Et si ce bois ne dort jamais, comme le constatent auteur et lecteur, c’est bien un instant hors du temps qu’offre cet album à la poésie discrète.

Un bois de Gwendal Le Bec chez Albin Michel Jeunesse – dès 4-5 ans.

Hugo et Cagoule

 

Petite session de rattrapage, parce qu’il n’est jamais trop tard pour parler d’un livre à découvrir !

 

 

Hugo et Cagoule, ce sont deux copains : un petit garçon et un chaton. Hugo et Cagoule, c’est l’histoire – universelle – d’une amitié qui n’a pas besoin de  mots. Et si l’album est muet, si chacune de ses pages compte tout au plus quatre cases, il n’en est pas pour autant vide de messages, d’expression, de sensibilité. Derrière la simplicité et la fraicheur, derrière un dessin doux et expressif, on retrouve des thèmes importants dans la vie tels que l’amitié, la séparation, le souvenir ou encore les retrouvailles.

Un joli album pour les plus jeunes ; parfaite initiation à l’univers de la bande dessinée.

 

Hugo et Cagoule

De Loïc Dauvillier et Marc Lizano

Editions de la Gouttière